Une séance photo en confinement.

 

Parce qu’il y a des moments où on s'y attend le moins, celui où un virus vient nous rappeler que tout est "impermanence", comme j'aime tant le dire. En tant que photographe, j'entends beaucoup raconter autour de moi que la photographie est un support qui fige l'instant. A mon goût, cette façon de voir les choses est un peu excessive car rien n'est figé dans un récit. Tout est vivant. Je retranscris tout simplement les instants vivants dans une situation. J'aime, à travers la photographie expérimenter avec mon œil des moments d'inspiration, ceux qui vous relie à une histoire, votre histoire.   Capter la Vie dans son entier avec ses doutes, avec ses joies et la multitude d'émotions.

 

Et justement,  qui m'aurait dit il y a 2 mois que j'allais faire une série photos comme celle-ci?…

 

Ma fille, passionnée de confection a fait le choix d'étude dans la Mode et le Vêtement. Etudiante dans la filière "Modéliste", ce métier consiste à créer des vêtements dans toutes ses phases de fabrication. Entre ses cours en ligne depuis notre domicile, elle a pris le temps de fabriquer quelques masques à la demande de la famille.

Voilà une bonne idée! Je n'ai pas attendu que le travail soit mis en route pour m'emparer de mon appareil photo. A moi l'idée de faire un petit reportage pour saisir ces moments uniques. La beauté dans les gestes, la beauté dans les couleurs de tissus, la beauté dans la variété d'outils de confection... Tout a été un joli prétexte pour photographier bien au-delà d'un seul cliché. Je vous en fais profiter.

 

Pour précision, le temps de fabrication de ce type de masque est d'environ 1 heure pour 1 masque (patronage, découpe tissus, surfilage, assemblage, crantage, repassage et finitions). Patience, rigueur, dextérité, précision, sens artistique, créativité sont parmi les qualités nécessaires dans ce métier. Et poser mon regard sur cet univers et savoir-faire est passionnant !

 

Et pour rappel, ces masques sont faits en tissu coton, lavables - Ils ont été fabriqués à partir de patrons aux normes AFNOR recommandés par l'hôpital de Grenoble.

Afin de les utiliser correctement, de nombreuses consignes sont éditées sur les sites officiels (portail du gouvernement et différentes communes de France).

Et ceux qui seraient intéressés pour acheter un masque, merci de m'envoyer un message privé afin que je vous indique les conditions de vente.